Université Evry Val d'Essonne

Traduction    Version anglaise

Navigation principale

Rechercher

Fil d'arianne

ContactContact
Téléphone : 01 69 47 79 31
Télécopie : (01) 69 47 79 47
Courriel : a.neveu@iut.univ-evry.fr
Imprimer la page

ALAIN NEVEU

dernière mise à jour : 12/12/2008

Statut :

Professeur d'université
Photo de Alain Neveu

Présentation générale

Disciplines

  Thermique et Mécanique des fluides

Domaines d'expertise

 Modélisation, Réduction de modèles, Analyse modale thermique, Problèmes inverses et identification

Laboratoire

Thèmes de recherche

Recherche

  Modélisation, Réduction de modèles, Analyse modale thermique, problèmes inverses et identification

Mes activités de recherches sont liées au développement de l’analyse modale (sous toutes ses formes) appliquée à la thermique. L’essentiel de mes travaux et publications y fait référence. Ce sont des activités de modélisation à la fois analytiques, et numériques. Une part importante de ces recherches est consacrée à la réduction de modèles (synthèse modale, amalgame, identification). Les travaux sur l’identification de modèle ou la validation des codes de calcul m’ont amené indirectement à traiter des problèmes expérimentaux (mesure, commande). Les travaux de l’équipe s’orientent vers les applications temps réel , là où les modèles réduits sont irremplaçables

Structuration d’une équipe sur le thème des techniques modales :


Depuis 1998, date de mon arrivée à l’IUT d’Evry Brétigny, je travaille à l’adaptation des techniques modales aux problèmes de thermique non-linéaires ou non stationnaires. Auparavant, il n’y avait pas d’équipe travaillant sur ce thème. Le laboratoire LMEE où j’ai été affecté est constitué de groupes travaillant sur des problèmes de mécanique des fluides ou d’interactions fluide structure. Ma première tâche a donc été de  structurer une petite équipe de recherche au sein de l’IUT autour de ce thème. Le bilan actuel est plutôt positif. L’équipe comprend à présent 3 MCF (CNU 60 et 62) un Ater et un Thésard (moniteur). Nous prenons régulièrement des stagiaires de master recherche.

Thème 1 Utilisation des modes de branche pour la thermique non linéaire :


Les méthodes modales ne se limitent plus aux problèmes linéaires. Il est possible de montrer que les modes de branche forment une base qui permet de décomposer tous les champs de température. On peut donc envisager des opérateurs non linéaires ou non stationnaires (paramètres variant avec le temps). L’équation d’état est alors non linéaire et les modes sont couplés.  Ce thème est difficile, car les résultats mathématiques sont encore incomplets (théorie des systèmes dynamiques).  Nous avions résolu le problème dans des cas simples de conduction. Mais la théorie était quasi inexistante pour les opérateurs non autoadjoints. Nous avons buté pendant plusieurs années sur ce problème. C’est en 2003 que nous avons résolu la difficulté majeure, à savoir la prise en compte de la condition limite de Steklov pour les frontières ouvertes. Enfin un des points noirs de la méthode (le calcul des modes propres avant réduction) a été éliminé pour les systèmes à basse vitesse puis à haute vitesse (Peclet > 10 000). Pour cela nous avons adapté une technique de calcul des modes par sous espace (Arnoldi). Poursuivant le travail engagé avec JL Battaglia du laboratoire Trèfle ENSAM Bordeaux sur la modélisation du freinage, nous avons étudié le choix d’une base unique (vitesse de rotation fixée) utilisée ensuite pour une simulation a vitesse variable. On vérifie que toutes ces modèles permettent de simuler le freinage y compris la base à vitesse nulle1. Toutefois on a montré que les bases les plus efficaces correspondent à des nombres de Peclet plutôt faibles.
Sur ce thème les CEA (DAM/CESTA) nous a confié un contrat de recherche (qui comportait 3 études distinctes). Elle a donnée lieu, outre les rapports contractuels2, à une publication en commun au congrès SFT.
 

Thème 2 Résolution de problèmes inverses en utilisant des modèles réduits modaux :


Nous avons étudié la réduction de modèle thermique en vue de la résolution de problèmes inverses. La méthode d’amalgame modal a été adaptée au cas des opérateurs non autoadjoints. Ceci permet de traiter les systèmes où des corps solides sont en mouvement les un par rapport aux autres. Nous avons développé un algorithme spécifique, et nous avons montré son caractère optimal au sens de la norme L2.
Nous avons examiné l’influence de la réduction sur le choix du nombre de pas de temps futurs utilisés pour le processus d’identification. La réduction modale a un effet de régularisation qui permet de limiter le nombre de pas futurs.
Un banc expérimental complet de freinage est en cours de réalisation pour remplacer celui construit en 2003. La température du disque est mesurée avec une caméra infrarouge3 . La puissance est mesurée avec une grande précision par une génératrice de courant. On cherche à identifier le flux dégagé au contact disque plaquette. Ici l’évolution est rapide, notamment en début de freinage. L’algorithme d’identification doit encore être optimisé (taille du modèle réduit et nombre de pas futurs).


Dans le même temps un autre banc expérimental nous permet de tester la pertinence de nos modèles réduits en identification temps réel. Il s’agit de trouver la puissance injectée dans deux résistances chauffantes placées dans un bloc parcouru par des canaux de refroidissement en mesurant la température d’une des faces du bloc (thermographie). Les essais sont concluants. L’identification peut être faite avec une cadence inférieure à la seconde (1/10 s) , ce qui compte tenu de l’évolution relativement lente de ce système peut être considéré comme du temps réel.
Une collaboration est en cours avec Stéphane André du LEMTA Nancy (participation au jury d’HDR de S. André et rapporteur de la thèse de Norbert Renaud ). L’équipe du LEMTA utilise un modèle modal pour identifier en temps réel la dissipation de chaleur au sein d’une éprouvette de polymère lors d’un essai de traction. De nouveaux tests sont en cours avec une base de branche (post doc de N Renaud au LEMTA).

Thème 3 Réduction de très grands modèles par sous structuration modale :


Les techniques de sous structuration sont utilisée en mécanique des structures pour traiter les très grands modèles. Mes travaux antérieurs avaient montré que cette technique est aussi utilisable en thermique. Elle restait toutefois cantonnée aux cas linéaires. J’ai donc relancé le sujet en 2005 (Thèse P.O. Laffay en cours) pour réaliser la sous structuration à l’aide de modèles réduits sur des bases de branches. Les problèmes sont cette fois non linéaires (trempes, résistance de contact) ou à paramètres instationnaires (ventilation variable d’un composant électronique). En conduction 2D ou 3D les résultats sont spectaculaires (gain de temps de plus d’un facteur 50). La réduction prenant en compte le rayonnement est en cours. Ici l’existence de modes de branche « surfacique » doit faciliter le travail de réduction.
Une collaboration interne avec l’équipe dynamique et interaction fluide structure du professeur Z.Q. Feng est en cours (partage d’environnements logiciels, de pré et post traitement en particulier)
La collaboration avec F. Bourquin du Laboratoire Central de Ponts et Chaussées se poursuit (séminaire interne, participation a un jury de thèse).

Participation à la vie scientifique :


Je participe à la vie scientifique universitaire en expertisant des articles de revues, de congrès, en participant à des jurys de thèse de HDR (voir tableau). Ceci fait partie de l’activité normale d’un HDR. Toutefois ces dernières années cette tâche prend de plus en plus de place dans l’activité de recherche, car les jeunes chercheurs sont incités à « beaucoup » publier et les revues demandent plusieurs relecteurs. Il y a là une dérive du système et certains d’entre eux devraient s’inspirer de la phrase du fondateur de la thermodynamique Sadi Carnot : « Parler peu de ce qu’on sait et point du tout de ce qu’on ne sait pas ».

Membre individuel de la Société Française de Thermique

Publications

Publications

  •  [ 1] p.bacot, a.neveu, J.sicard - “Analyse modale des phénomènes thermiques en régime variable dans le bâtiment”, Revue Générale de Thermique, n°267, p 189-201, 1984.
  • [ 2] j.sicard, p.bacot, a.neveu - “Analyse modale des phénomènes thermiques dans le bâtiment”, International Journal of Heat and Mass Transfer, vol.28, n°1, p 111-123, 1985.
  • [ 3] p.bacot, r.bonfils, a.neveu, j.ribuot - “Modélisation des systèmes thermiques complexes par la méthode de couplage”, Revue Générale de Thermique, n°280, p381-386, 1985.
  • [ 4] a.neveu, p.bacot, r.regas - “Conditions pratiques d’identification de modèles d’évolution thermique des bâtiments”, Revue Générale de Thermique, n°296-297, p 413-420, 1986.
  • [ 5] g.lefebvre, a.neveu - “Inertie, confort et besoins de chauffage”, Bâtiment Énergie, n°44, p 23-28, 1986
  • [ 6]G.LEFEBVRE, A.NEVEU - “Determinacion de la demanda de calefaccion o de climatizion del nivel de confort de un edificio”, Montajes e Instalaciones, n°184, p 51-57, 1986.
  • [ 7] g.lefebvre, j.bransier, a.neveu - “Simulation du comportement thermique d’un local par des méthodes numériques d’ordre réduit”, Revue Générale de Thermique, n°302, p 106-114, 1987.
  • [ 8] j.j.salgon, a.neveu - “Application of modal analysis to modelisation of thermal bridges in buildings”, Energy and Building, n°10, p109-120, 1987.
  • [ 9] k.el-khoury, a.neveu - “Analyse modale des systèmes thermiques en présence de transferts non réciproques”, International journal of Heat and Mass Transfer, vol.32, n°2, p 213-226, 1989.
  • [10] j.j.salgon, a.neveu - “Élaboration d’un modèle harmonique d’enveloppe par assemblage de ses composants multidimensionnels”, Annales de l’ITBTP, série théories et méthodes de calcul, n°473, 1989.
  • [11] a. OULEFKI, a.neveu - “Réduction par amalgame modal d'un modèle thermique”, Journal de Physique III ,  n°2, p.303-320, 1993.
  • [12] B. FLAMENT, F. BOURQUIN ,a.neveu - “Synthèse modale:Une méthode de sous-structuration pour la modélisation de systèmes thermiques linéaires”, International Journal of Heat and Mass Transfer,  Vol 36 n°6, p.1649-1662,  1993 16pages.
  •  [13] a. neveu, k. el-khoury, B. FLAMENT – “Simulation of non-steady-state conduction :expansion on the branch modes”,  Iint. J. Therm. Sci,  N°38, p. 289-304, 1999   16pages.
  • [14] a. neveu, k. el-khoury - “Réduction d’un modèle thermique non linéaire par modes de branche. Application à un câble chauffant”, Revue Française de Mécanique,  N°2, p. 115-124, 2000   10pages.
  •  [15] o. quemener , j.l. battaglia, a. neveu  - « Résolution d'un problème inverse par utilisation d'un modèle réduit modal. Application au frottement d'un disque sur un pion en rotation », IJTS 2003 Vol. 42, pp. 361-378.
  •  [16]  E. VIDECOQ, A. NEVEU , O. QUEMENER , M. GIRAULT and D. PETIT , "Comparison of two nonlinear model reduction techniques: the modal identification method and the branch eigenmodes reduction method », Numerical Heat Transfer, Part B, Vol. 49, pp. 537-558, 2006.
  •  [17]  O. QUEMENER, A. NEVEU, E. VIDECOQ – « A specific reduction method for the branch modal formulation: Application to a highly non-linear configuration », IJTS Vol. 46, pp. 890-907, 2007.
  •  [18]  E.VIDECOQ, O. QUEMENER, M.LAZARD . and A. NEVEU, « Heat source identification and on-line temperature control by a branch eigenmodes reduced model », Int. J. Heat Mass Transfer, 2008 (en cours de révision)
  •  [19]  F. JOLY, O. QUEMENER, and A. NEVEU, « Modal reduction of an advection-diffusion model using a branch basis » , Numerical Heat Transfer, Part B, 53: 1–20, 2008

  •  [20]  P-O. LAFFAY, O. QUEMENER and A. NEVEU – « The substructuration method : A branch modal reduction method adapted to multi domains », IJTS , 2008 en correction.

Chapitres de livres.

  • [l-1]  Manuel d'Énergétique des Bâtiments

 Coordinateur r. dehausse,
 Tome 2, Partie 4 -“Calculs thermiques des enveloppes”, Chapitres 4.1 4.3 4.4 4.6 4.7 4.8 4.9, PYC Édition, 80 pages,1988 .

Proceedings de congrès avec comité de lecture.

  • [Pcl-1] a. neveu, r. bonfils, j. ribuot -”Modélisation des systèmes thermiques complexes par la méthode de couplage”, Congrès AMSE “Modélisation thermique”,   10 pages, Poitiers 20-21 Septembre 1984.
  • [Pcl-2] p. bacot, a. neveu, j. sicard -”Analyse modale des systèmes thermiques linéaires”, Congrès AMSE “Modélisation thermique”,  15 pages, Poitiers 20-21 Septembre 1984.
  • [Pcl-3] p. bacot, a. neveu, f. neirac, r. regas -”The Sophia Antipolis passive test facility”, Ec Conference of Solar Heating,  7 pages, Amsterdam 4 Mai 1984.

  • [Pcl-4] g. lefebvre, a. neveu -”Determination of the space heating and cooling demands and confort level”, International Congress on Renewable Energy Source,       10 pages, Madrid 19-26 Mai 1986.
  • [Pcl-5] g. lefebvre, a. neveu -”Thermal design method based on modal analysis”, Congrès de l’ICBEM, 14 pages,  Lausanne 15-17 Septembre 1987.
  • [Pcl-6] g. lefebvre, a. neveu, k. khoury, j.j. salgon -”Applying the modal method to thermal modelling”, Congrès IHTE,  6 pages, Jérusalem Août 1990.
  • [Pcl-7] b. flament, i. blanc, a. neveu -”A new technique for thermal modelling of building: the Modal Synthesis”, Congrès IBPSA,  12 pages, Sophia Antipolis Août 1991.
  • [Pcl-8] a. OULEFKI, a. neveu - “Reduction et correction par amalgame modal d'un modèle thermique”, Rencontres annuelles de la SFT,  10 pages, Sophia Antipolis Mai 1992.
  • [Pcl-9] B. FLAMENT, a. neveu - “Application d'une technique de synthèse modale pour la modélisation de systèmes thermiques complexes”, Rencontres annuelles de la SFT,     10 pages,  Sophia Antipolis Mai 1992.
  • [Pcl-10] C. DEVILLE CAVELLIN, a. neveu, M. ANASTASSIOU - “Modélisation de couplages radiatifs entre plusieurs solides dans une enceinte”, Rencontres annuelles de la SFT,    10 pages, Sophia Antipolis Mai 1992.
  •  [Pcl-11] j.l. battaglia , a. neveu - “Identification du flux de chaleur au contact de deux pièces mobiles. utilisation d’un modèle modal réduit”, Rencontres annuelles de la SFT,  10 pages, Marseille Mai 1998.
  •  [Pcl-12] o. quemener , j.l. battaglia, a. neveu  - « Solving an inverse heat conduction problem using a reduced model.»,  Conférence Eurotherm 68: Inverse problem design in thermal and mechanical engineering, Poitiers, Fevrier 2001.
  •  [Pcl-13] j.l. battaglia, o. quemener , a. neveu  - « A modal approach to solve linear thermal problems. Heat flux estimation in a tribobology process.», Heat Transfert 2002, Proceedings of the Twelfth  International Heat Transfert Conference, Elsevier, Grenoble  Août 2002.
  •  [Pcl-14]  o. quemeneR, E. VIDECOQ, a. neveu   - « Réduction par modes de branche : Etude d’un disque tournant à vitesse variable et frottant sur un patin . ». Congrès Français de Thermique SFT, Grenoble, 3-6 Juin 2003.
  • [Pcl-15]  S. VINTROU, E. VIDECOQ, M. VARENNE-PELLEGRINI , J. PAVIE, A. NEVEU , « Identification de l’absorptivité d’un revêtement en régime variable », Congrès Société Française des Thermiciens, Île de Ré, 16–19 mai 2006..
  •  [Pcl-16]  P.O. LAFFAY, O. QUEMENER, J. PAVIE, M. VARENNE PELLEGRINI, Résolution d’un problème thermique en régime variable par modèle réduit modal, Congrès SFT 2006, pp. 965.
  •  [Pcl-17]  F. JOLY, O. QUEMENER, A. NEVEU - « Modèle réduit pour une équation d’advection-diffusion par modes de branche», 13èmes Journées Internationales de Thermique, Albi - France, 28 au 30 août 2007
  •  [Pcl-18]  P-O. LAFFAY, O. QUEMENER, A. NEVEU - « Optimisation de couplage de modèles réduits par fonctionnelle de pénalisation de flux : application à un composant », 13èmes Journées Internationales de Thermique, Albi - France, 28 au 30 août 2007
  •  [Pcl-19]  P-O. LAFFAY, O. QUEMENER, A. NEVEU - « Simulation d’un microprocesseur par couplage de modèles réduits modaux. Réduction de modèle d’un problème de multi-domaines par modes de branche », Congrès National SFT , 2007.
  • [Pcl-20]  E. VIDECOQ, O. QUEMENER, W. NEHME and A. NEVEU - « Real time heat sources identification by a branch eigenmodes reduced model »,  Congrès international ICIPE , 2008
  • [Pcl-21]  P-O. LAFFAY, O. QUEMENER, E. VIDECOQ, A NEVEU - « Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche », Congrès Société Française des Thermiciens, mai 2008.

Autres Proceedings de congrès.

  • [Pc-1] a. neveu, j. sicard -”Analyse de l’inertie thermique d’un bâtiment par la méthode modale”, Journée Société Française des Thermiciens - Groupement Universitaire de Thermique  "Thermique des bâtiments",  9 pages, Paris 12 Décembre 1984.
  • [Pc-2] A. neveu -”Identification d’un modèle thermique sous sa forme modale”, Journée Société Française des Thermiciens, "Problèmes d'identification et problème inverse en thermique" ,  11pages, Paris 14 Mai 1985.
  • [Pc-3] g. lefebvre, a. neveu -”Synthèse Modale: le projet SYMBOL”, Séminaire spécialisé AFME, “Outils d’aide à la conception et à la gestion”,  15 pages, Sophia Antipolis 26-27 Octobre, 1989.
  • [Pc-4] a. neveu -”Éléments sur la réduction des modèles linéaires” Séminaire spécialisé AFME, “Outils d’aide à la conception et à la gestion”,  14 pages, Sophia Antipolis 26-27 Octobre, 1989.
  • [Pc-5] b. flament, a. neveu –« Traitement des grands systèmes linéaires par synthèse modale », Journée Société Française des Thermiciens - Groupement Universitaire de Thermique,   « Modélisation des champs thermiques: techniques innovantes et développements récents »,  7 pages, Paris 5 Juin 1991.
  • [Pc-6] a. neveu, a. oulefki, -« L’amalgame des éléments propres pour la génération de modèles réduits », Journée Société Française des Thermiciens - Groupement Universitaire de Thermique, « Réduction des modèles en thermique »,  22 pages, Paris 1994.
  • [Pc-7] a. neveu, a. oulefki, r. hachette, d.petit -”Expertise modale de deux méthodes de réduction: identification de modes dominants et amalgame modal”, Journée Société Française des Thermiciens - Groupement Universitaire de Thermique, « Réduction des modèles en thermique »,  22 pages, Paris 1994.
  • [Pc-8] C. DEVILLE CAVELLIN, a. neveu - “Modélisation de couplages conductif-radiatifs entre plusieurs solides dans une enceinte”, Ecole d’été « Modélisation numérique en thermique », IUSTI-CNRS, Cargèse 1994.
  • [Pc-9] C. DEVILLE CAVELLIN, K. EL-KHOURY, a. neveu,  M. ANASTASSIOU, - “Présentation du code Pollux pour la simulation de scènes thermiques complexes”, Ecole d’été, IUSTI-CNRS, Cargèse 1996.
  • [Pc-10] a. neveu, k. el-khoury – « Etude d’un un câble chauffant  placé dans un sillage. Prise en compte de conditions limites variables en espace  », Journée Société Française des Thermiciens,  Progrès récents en réduction de modèle , Paris 5 mai 1999  11pages
  •  [Pc-11] a. neveu,  j.l. battaglia ,  k. el-khoury – « Amalgame modal d’un modèle de diffusion transport de la chaleur  », Journée Société Française des Thermiciens,  Progrès récents en réduction de modèle ,  Paris 5 mai 1999  15pages.
  • [Pc-12] a. neveu– « Utilisation des modes de branche pour la thermique non linéaire  », Journée SFM,  Nouvelles utilisations des techniques modales pour les systèmes non linéaires , Paris-La Défense , Mars 2000 .
  • [Pc-13] j.l. battaglia, o. quemener , a. neveu  - « Estimation de la résistance thermique de contact glissant à partir de modèles réduits . ». Journée SFT: Le contact entre solides en mouvement relatif ou statiques avec génération de chaleur dans la zone interfaciale. Paris, le 7 février 2002.
  • [Pc-14]  a. neveu, o. quemeneR, E. VIDECOQ  - « Tentative d’une formulation modale pour la diffusion non linéaire. ». Journée Société Française des Thermiciens,: Méthodes analytique pour les problèmes de diffusion. Paris, 19 Mars 2003.
  • [Pc-15] O. QUEMENER, E. VIDECOQ, A. NEVEU -  « Identification en temps réel de sources thermiques par thermographie infrarouge », Congrès national CNRIUT , Lyon Mai 2008.

Rapports de contrats de recherches.


Note: Les références [6], [8], [13], [14 , [17], [18], [19]   sont confidentielles

  • [Rap-1] p. bacot, a. neveu, f. neirac –« Thermique des enveloppes», Rapport Final, AFME/ARMINES, 60 pages, 1984.
  • [Rap-2] p. bacot, a. neveu, r. regas –« Thermique du bâtiment», Rapport Final, AFME/ARMINES,  82 pages, 1985.
  • [Rap-3] A. NEVEU, G. LEFEBVRE –« Présentation de l’Analyse Modale. Contribution aux travaux de l’atelier H2E85», Rapport final ,Mission H2E85/ARMINES, 75 pages, 1985.
  • [Rap-4] a. neveu, g. watremez –« Conception énergétique assistée par ordinateur», Rapport Final, AFME/ARMINES,  50 pages, 1985.
  • [Rap-5] a. neveu, k. EL khoury, g. lefebvre, j.J. salgon –« Thermique du bâtiment», Rapport Final, AFME/ARMINES, 130 pages, 1986.
  • [Rap-6] a. neveu –« Caractérisation des performances thermiques dynamiques des produits de terre cuite», Rapport final CTTB/ARMINES,  45 pages, 1986.
  •  [Rap-7] a. neveu –« Analyse modale tridimensionnelle par éléments finis des systèmes conductifs», Rapport Final, AFME/ARMINES, 21 pages, 1987.
  • [Rap-8] a. neveu, m. benhiaya –« Études de briques de terre cuite alvéolaires», Rapport final CTTB/ARMINES,  53 pages, 1988.
  • [Rap-9] a. neveu et Al –« Projet SYMBOL”, Rapport final 88-89 AFME/ARMINES,           165 pages, 1989.
  • [Rap-10] b. flament, a. neveu –« Formalisme général de la synthèse modale. Cas des systèmes réciproques», Rapport du GER ALMETH, 6 pages, Septembre 1989.
  • [Rap-11] a. neveu et Al -« Projet SYMBOL», Rapport final 90-91 AFME/ARMINES,     215 pages, 1992.
  • [Rap-12] a. neveu et Al -« Projet SYMBOL», Rapport final 92 ADEME/ARMINES,

résumé 5pages, 1993.

  • [Rap-13] A. NEVEU, C. DEVILLE CAVELLIN, « Étude de la phase de transition entre le four et le bain dans un processus de trempe de pièces mécaniques. Modélisation des transferts couplés», Rapport final RENAULT/ADEME/ARMINES , 49 pages, 1995.
  • [Rap-14] K. EL KHOURY, A. NEVEU -« Etude de la trempe au gaz de pièces mécaniques ». Rapport final RENAULT/ADEME/ARMINES , 30 pages ,1995.
  •  [Rap-15] A. NEVEU – « Conception d’un simulateur/automate de chauffe-eau à accumulation". Rapport final CHAFFOTEAUX & MAURY/E.V.E.-IUT , 40 pages ,2000.
  • [Rap-16] A. NEVEU, W. ABCHI - « Réduction d'un modèle d'enceinte pour l’aide à la conduite d’expériences ».. Rapport Contrat 4600102806 CEA DAM-CESTA /E.V.E.-IUT , 64 pages , Novembre 2005.
  • [Rap-17] A. NEVEU, S VINTROU, E. VIDECOQ - « Identification thermique sur échantillon en régime varié ». Rapport  Contrat 4600102806  CEA DAM-CESTA /E.V.E.-IUT , 42 pages , Septembre 2005.
  • [Rap-18] A. NEVEU, O. QUEMENER, P-O. LAFFAY - « évolution thermique d’un corps suite à un dépôt rapide d’énergie». Rapport Contrat 4600102806 CEA DAM-CESTA /E.V.E.-IUT , 21 pages , Février 2006.
  • [Rap-19] A. NEVEU, O. QUEMENER, E. VIDECOQ. Rapport final Contrat 4600102806 CEA DAM-CESTA /E.V.E.-IUT,  Avril 2006

Conférence invitée.

  • [Conf-1] a. neveu, - « Modélisation des bâtiments. Mise en oeuvre d'une méthode de couplage », Cycle des Séminaires du LESETH, Université Paul Sabatier / CNRS, Toulouse, Mai 1984 .
  • [Conf-2] a. neveu, - « Analyse Modale pour la simulation thermique », Cycle de Séminaires, LEPT-ENSAM, Bordeaux, Avril 1997 .
  • [Conf-3] a. neveu, -« Utilisation des modes de branches pour la simulation thermique », Cycle de Séminaires, LaMCOS, Lyon, 07 Mai 2007.

Enseignements

Enseignements

 Mes enseignements sont dispensés pour l’essentiel au sein du département Génie Thermique et Energie de l’IUT d’Evry Brétigny. A ma nomination en 1998, j’ai pris la charge du cours de Mécanique des fluides (1 A et 2A). La discipline n’était pas nouvelle pour moi. En revanche, après plus de 15 années  passées à l’enseigner au niveau ingénieur à l’Ecole des Mines de Paris, je ne l’avais jamais abordée à ce niveau du premier cycle universitaire. J’ai donc conçu un enseignement adapté, respectant un nécessaire compromis entre les textes du programme (PPN GTE ) et le niveau effectif des étudiants. Soulignons que l’organisation du contrôle continu à l’IUT est une tâche importante qui demande beaucoup de préparation (6 contrôles de deux heures sur les deux années), et du temps pour les corrections.

La période 2005/2007 a vu de très importants changements dans l’organisation des enseignements. D’une part il y a eu la mise en place de la semestrialisation et d’autre part la refonte des programmes pour s’y adapter. J’ai du mettre en place outre l’ enseignement de S2 trois nouveaux cours. En S3 il s’agit d’un cours orienté  Aérodynamique.  Pour le semestre S4 qui comporte des modules complémentaires j’ai introduit un enseignement de réseaux de fluides et un autre de dynamique des gaz (jusqu’aux ondes de choc, ce qui n’est pas simple au niveau IUT). A cette occasion j’ai conçu des présentations utilisant les NTIC (présentation Power Point, support de cours à compléter, utilisation de photographies, d’animations, de vidéos et de résultats de simulations) . L’IUT étudie la possibilité de les mettre à disposition sur internet ( « IUT en ligne » système des IUT de France ou DOCKEOS système utilisé à l’Université d’Evry).

Dans le cadre des projets et études technique j’ai entrepris en 2004 la réalisation d’une soufflerie aérodynamique de type Eiffel. Le budget du département ne permettait pas d’acquérir cette installation clé en mains. Mis à part le ventilateur et la balance 3 composantes toute la soufflerie a été conçue et réalisée à l’iut par des groupes d’étudiants (une vingtaine d’étudiant sur 5 ans) sous ma responsabilité. On peut estimer que le budget à été réduit par 5 (40 k€). Cette soufflerie mesure 9 mètres de long. Sa veine carrée (35cmx35cm) est installée dans un plénum ce qui permet d’intervenir facilement sur les modèles. La vitesse maximum testée est de 160 km/h pour une puissance de 10 kW. L’acoustique a été particulièrement soignée. La soufflerie est pilotée par ordinateur (Labview). Les premiers essais de maquettes ont été effectués en  2006. Outre les classiques profils d’aile (2D et 3D) nous avons construit un support pour des maquettes d’automobiles. Afin de respecter la similitude nous avons retenu une Smart au 1/12ème. Ceci permet d’être en régime turbulent quadratique, ce qui donne des résultats très réalistes et rares sur ce type d’installation pédagogique. Une très spectaculaire maquette de vibrations aéroélastique d’un cylindre a aussi été testée (deux fréquences propres sont accessibles). Un projet de visualisation par fumée a permis de filmer les tourbillons de Karman (caméra 60 img/s). Enfin nous testons une maquette thermiques ( mesure du coefficient d’échange sur un barreau chauffant en fonction de l’angle azimutal). L’instrumentation thermique classique est complétée ponctuellement par une caméra infra rouge Flir-System (utilisée pour l’enseignement et la recherche). Deux de ces maquettes (profil d’aile et barreau chauffant servent dès à présent de support pour des TP de deuxième année. La soufflerie est aussi utilisée pour des projets d’Iup (interaction fluide structure et éolienne « battante » et de licence professionnelle.
 
    Je poursuis ma collaboration avec l’ENS de Cachan, pour la préparation au concours de l’agrégation de génie civil. L’épreuve de mécanique des fluide est commune aux  deux options Structure et  Equipement Technique et Energie. C’est un enseignement de niveau deuxième / troisième cycle, mais où les aspects pédagogiques de l’enseignement de la mécanique des fluides sont également abordés. Assurer une solide formation aux futurs jeunes collègues fait bien entendu partie de nos missions. D’autant que les élèves de l’ENS sont de plus en plus nombreux à exercer dans l’enseignement supérieur, et parfois à se lancer dans la recherche.

    Je conserve enfin une activité de formation professionnelle de haut niveau pour des ingénieurs et cadres exerçant leur activité dans le secteur du gaz (transport, distribution). Les cours sont organisés par l’Association française du Gaz. Mes cours (thermodynamique, dynamique des gaz) font l’objet d’une présentation multimédia. Ceci a demandé un important investissement en temps. Un CD-ROM est remis à chaque participant, comportant à la fois le support écrit du cours et la présentation multimédia.

Curriculum vitae

Formations

  •  1987        Habilitation à diriger des recherches.

Université Pierre et Marie CURIE Paris 6.

  •     1984        Thèse de Doctorat de troisième cycle.

Spécialité “Transferts Thermiques”.
"Étude d'un code de calcul d'évolution thermique d'une enveloppe de bâtiment".      
Université Pierre et Marie CURIE Paris 6.
Directeur de Thèse : Professeur J. J. BERNARD.

  •     1981        D.E.A de Mécanique des fluides et thermique.

Option Transferts Thermiques. Mention Bien

  •     1980        C.A.P.E.T Génie Civil.  (classement: 2ème)  Mention  Bien

            Élève professeur à l’ENS Cachan.

  •     1978/79    Licence et Maîtrise de Mécanique et Technologie

            Option Génie Civil. Mention Bien

  •     1976/77    Mathématiques Supérieures et Spéciales Technique.

            Admission à l’ENS Cachan. (classement: 36ème)

  •     1975        Baccalauréat  Série E.  Mention Bien

Parcours professionnel

  •  Elève Professeur à l'Ecole Nationale Supérieure de Cachan  (ENSET) à partir de 1977.

  • Professeur certifié de Génie Civil en 1980.

Préparation d’un DEA (Université P&M Curie ) puis d’une Thèse (Centre d’énergétique- Ecole des Mines de Paris).

  • Ingénieur de recherches à ARMINES entre 1983 et 1986. Centre d'Energétique de l'EMP. Congé pour études accordé par le Ministère de l'Enseignement. Réalisations de contrats de recherches en thermique des bâtiments.

  • Maître de conférences à l'Ecole des Mines de Paris (EMP)

 de 1986 à 1993.
Détachement du Ministère de l'Enseignement au Ministère de l'industrie. Responsable de l’équipe thermique des enveloppes du centre d’énergétique de l’EMP.

  • Professeur des Ecoles des Mines

à l'Ecole des Mines de Paris (EMP)   1993 à 1998.
Fonctionnaire titulaire du Ministère de l'Industrie et de la Recherche.
Enseignements de Transferts Thermiques, Dynamique des Fluides (cycle de formation des « ingénieurs civils des mines »).
Cours d’énergétique (cycle de formation du «corps des mines »)
Participation à deux DEA (Paris 6 et Nice Sophia Antipolis) et un DESS (Paris 7).
Création du Groupe Informatique et Systèmes Energétiques (groupe de recherche commun à l’Ecole des Mines de Paris et à l’Ecole des Ponts et Chaussées)

  • Professeur d’Université (2 ème Classe)

 à l’Université d’Evry-Val d’Essonne depuis 1998
depuis 1998. Fonctionnaire titulaire du M.E.N.R.T.
Enseignement de Mécanique des Fluides à l’IUT de Brétigny.
Enseignement de Dynamique des Fluides à l’IUP GSI Energétique d’Evry.
(Responsable de la filière).
Enseignement de Dynamique des Fluides à l’ENS Cachan
(préparation à l’agrégation Génie Civil option ETE)
Formation continue au Centre de Formation Aux Techniques Gazières AFG
Chercheur au LMEE d’Evry.
Responsable de l’équipe LMEE - Thermique Energétique .

depuis juin 2005
Chef du département Génie Thermique et Energie de l’IUT d’Evry

Contact / fonctions

Adresse professionnelle:   

Département Génie Thermique et Energie
IUT d’Evry Brétigny
Chemin  de la tuilerie
91 731 Brétigny sur orge
Tel :  01 69 47 79 31
Courriel : a.neveu@iut.univ-evry.fr

        Fonctions:    

Professeur  à l’Université d’EVRY
Responsable de l’équipe Thermique et Energétique
LMEE Université d’Evry
Chef du département Génie Thermique et Energie IUT Evry

Université d'Evry-Val-d'Essonne Boulevard François Mitterrand 91025 Evry Cedex - Contacts - Plan du site | Informations légales | Communauté Universitaire (ENT)