Le

06

mars

2019

De 09:00 à 14:00

Journée mémoire "Génocide(s) : vérité et justice"

L’Université d’Évry vous invite à une journée mémoire « Génocide(s) : vérité et justice », proposée par Olivier Le Cour Grandmaison, politologue et maître de conférences à l’Université d’Évry, dont l’intention est ici de mener une réflexion sur le sens de la volonté exterminatrice des génocidaires.

# Université - Vie étudiante , Enseignants-chercheurs - Étudiants - Personnel de l'université

Pour introduire cette matinée, le témoignage de Jenny Plocki, française juive dont les parents arrêtés lors de la rafle du Vél d’Hiv, ont été exterminés à Auschwitz-Birkenau. Témoin de la Shoah, elle a milité toute sa vie contre les injustices, sans baisser les bras, et espéré un monde meilleur.

Puis, ce sera la projection du documentaire « Fritz Bauer. Un procureur contre le nazisme » réalisé par Catherine Bernstein, retraçant l’engagement de ce procureur de la jeune République fédérale d’Allemagne, convaincu que « pour se reconstruire démocratiquement le pays doit juger les criminels nazis». L’occasion aussi pour la RFA d’affronter pour la première fois les démons de son histoire.

La matinée s’achèvera par la pièce de théâtre « Carte d’identité » où Diogène Ntarindwa, dit Atome, nous offre le récit de son parcours. Une galerie de personnages touchants, souvent drôles : son père, son professeur d’histoire africaine, ses camarades d’école avec lesquels il joue à la guerre avant que la guerre ne le rattrape… Une mise en récit (et en plateau) de son périple douloureux et personnel du Burundi à Kigali au Rwanda lors du génocide perpétré par le pouvoir hutu contre les Tutsis.

Programme

Déroulé de la matinée

  • 9h à 10h : Témoignage de Mme Jenny Plocki
  • 10h15 à 10h30 : Pause café
  • 10h30 : Intervention de Patrick Curmi – Président de l’Université d’Évry
  • 10h35 à 12h : Projection du documentaire « Fritz Bauer. Un procureur contre le nazisme » (57’), écrit par Catherine Bernstein et Nicole Bary (Directrice de la collection « Bibliothèque allemande » des Editions Métailié), réalisé par Catherine Bernstein, et suivi d’un débat modéré par Olivier Le Cour Grandmaison avec Yann Jurovics, spécialiste du droit pénal international à l’Université d’Évry, Catherine Bernstein et Nicole Bary.
  • 12h à 12h30 : Pause déjeuner (devant l’amphi audio)
  • 12h30 à 14h :« Carte d’identité » (1h15) pièce écrite, mise en scène et jouée par l’acteur rwandais Diogène Ntarindwa

Accès

Où se déroulent les événements de la Journée ?

  • Témoignage Mme Jenny Plocki et projection du documentaire « Fritz Bauer. Un procureur contre le nazisme » suivie d’un débat - (57’)

Université d’Évry – Bâtiment Maupertuis, Amphi 150

3 rue du Père Jarlan, 91000 Évry-Courcouronnes

 

  • Pièce de théâtre « Carte d’identité », mise en scène et jouée par Diogène Ntarindwa dit Atome (1’15)

Université d’Évry – Bâtiment Premiers Cycles, Amphi audio

1 Rue Pierre Bérégovoy, 91000 Évry-Courcouronnes

À propos

Les intervenants

Jenny Plocki

Née en 1925 de parents juifs polonais immigrés en France avant sa naissance, Jenny Plocki a perdu ses parents lors de la rafle du Vel'd'Hiv.  Se retrouvant seule à dix-sept ans avec son jeune frère, elle a dû faire face à la terrible absence de ses parents puis se résoudre à leur disparition définitive, quand elle a compris qu'ils ne reviendraient pas. Toute sa vie, elle a cherché à reconstituer ce qui s'est passé entre le moment où ses parents ont quitté le Vel'd'Hiv et celui où ils sont morts, ce qui ne l'a pas empêchée d'aller de l'avant.

 

Diogène Ntarindwa, dit Atome

Né le 6 avril 1977 au Burundi. Ses parents, rwandais, avaient fui en 1959 les massacres anti-tutsis. Il rejoint l'armée rebelle du Front Patriotique Rwandais (FPR) alors qu’il est encore adolescent. En 1994, il entre à Kigali (Rwanda) en plein génocide. Se pose alors pour lui la question du récit, quand, poussé par le refus de l'exil et prenant les armes, il ne rencontre sur le chemin du retour au pays de ses racines que corps décapités et humanité souillée. Comment porter la parole et raconter cette perdition qu'est le génocide ? Il est en 2003 le plus jeune auteur prêtant sa plume au recueil : Dernières nouvelles de la Françafrique. En 2007, il a écrit et joué « Carte d'identité », une mise en récit (et en plateau) de son périple personnel du Burundi à l’Europe, en quête d’identité.

 

Nicole Bary

Écrivaine et traductrice, directrice de la collection « Bibliothèque allemande » des éditions Métaillé. Prix France-Allemagne 1990.

 

Catherine Bernstein

Auteure, réalisatrice de documentaires et court-métrages pour Arte, France 3 et la chaîne Histoire.

 

Yann Jurovics

Universitaire Français, spécialiste de droit international pénal. Il est maître de conférences en droit public à l’Université d’Évry.

 

Olivier Le Cour Grandmaison

Universitaire Français, politologue, spécialiste des questions de citoyenneté sous la Révolution Française, et d’histoire coloniale. Il est maître de conférences, directeur du Master I et II « Coopération et Solidarité Internationale » à l’Université d’Évry.

Retour à l'agenda