Le

11

mars

2019

De 12:30 à 13:30

Spectacle : Corps de femme 3 – Les Haltères

Dans le cadre de la semaine de lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, l'Université d'Évry organise le lundi 11 mars une représentation du spectacle Les Haltères, troisième volet de la quadrilogie Corps de Femme de la metteuse en scène Judith Depaule.

# Université - Vie étudiante , Enseignants-chercheurs - Étudiants - Personnel de l'université

Entre danse, sport, vidéo et théâtre, à partir de la figure de Nurcan Taylan, le spectaclecherche à aborder les figures du corps genré.

Après les deux premiers Corps de femme interprétés par des comédiennes où le corps était mis en jeu à travers des gestuelles propres aux sports concernés, il s’agit de pousser plus avant l’exploration physique dans le troisième volet afin de trouver une écriture qui s’exprime d’avantage par le mouvement que par le texte et par le rapport du mouvement à l’image.

Crédit photo : © Compagnie Mabel Octobre

À propos

Le spectacle "Corps de femme 3 – Les Haltères"

Nurcan Taylan remporte l’or olympique à son pays en 2004 à Athènes, dans la catégorie des -48kg, alors que l’haltérophilie féminine figure pour la seconde fois aux jeux olympiques. Elle a son actif des records et plusieurs titres de championne d’Europe et du monde.

Nurcan Taylan présente un corps ambigu et multiple, passant par des états très différents : corps d’haltérophile ou de gymnaste, corps de femme ou d’homme, corps d’adulte ou d’enfant, corps gracile et fort, corps beau et monstrueux, corps en hyper tension et libéré.

Il s’agit d’explorer différents états de corps, de repérer les mécanismes de transformation, les passages d’un état à un autre.

Pour ce faire, l’interprète a suivi un entraînement d’haltérophilie dont elle reproduit la gestuelle, l’amplifie et la détourne. Sa danse s’inspire également des positions des culturistes d’aujourd’hui comme du style et des chorégraphies de Lisa Lyon qui remporta les premiers championnats de bodybulding féminin à Los Angeles en 1979 et qui fut immortalisée par les photographes Robert Mappelthorpe et Helmut Newton.

Un costume de muscles (structure anatomique) et des projections vidéo participent aux métamorphoses du corps de la danseuse.

Le projet "Corps de femme"

Corps de femme est un projet européen en 4 étapes sur le corps de la femme et les critères de féminité, à travers des portraits de sportives qui s’adonnent à des sports considérés comme physiques et masculins : le marteau, le rugby, l’haltérophilie... Chaque partie se déroulant dans un pays différent : Pologne, France, Turquie, Allemagne.Ces spectacles soulèvent la question du genre, interrogent la pertinence de la bicatégorisation homme/femme et des normes établies de notre société qui figent la femme dans une représentation fabriquée de la féminité. Sur le mode du documentaire, à partir de prises de vues vidéo durant des entraînements, des compétitions et des moments de vie privée, ainsi que d’entretiens, les spectacles donnent à voir et à entendre des sportives sur les raisons de leur engagement, ce qu’elles ressentent en pratiquant le sport, la façon dont elles se perçoivent et sont perçues par les autres.

La compagnie Mabel Octobre

Mabel Octobre réunit un collectif d’artistes multidisciplinaires pour la création de spectacles de théâtre et de danse, de concerts, de films et d’installations.

La compagnie Mabel Octobre intervient dans le champ du spectacle vivant et de l’art numérique. Ses créations interrogent des zones de non-existence. Elles mettent en œuvre un travail de mémoire et de réhabilitation (enquêtes historiques, recherches documentaires), mélangent différentes disciplines et accordent une place privilégiée au développement numérique, à l’innovation technologique et à l’écriture contemporaine.

Elle s’inscrit dans une démarche éducative, menant des ateliers artistiques avec des scolaires (écoles primaires, collèges, lycées) et des publics sensibles (population carcérale, migrants, enfants en difficulté), ainsi que des cessions de formation professionnelle.

Mabel Octobre mutualise ses ressources humaines et techniques en mettant à la disposition d’autres compagnies et d’autres artistes sa structure administrative, son savoir faire et son parc de matériel.

 

Retour à l'agenda