Publication "D’eau et de feu : forges et énergie hydraulique XVIIIe-XXe siècle. Une histoire singulière de l’industrialisation française"

Réunissant quelques grands textes inédits, l’ouvrage invite à un réexamen de la trajectoire suivie par la France dans son industrialisation depuis le XVIIIe siècle, à travers une approche pionnière en histoire des énergies. Corrigeant l’image d’une transformation linéaire calquée peu ou prou sur le modèle anglais, il montre la longue vitalité de l’énergie hydraulique ou du charbon de bois à côté des techniques venues d’outre-Manche, ainsi que la pluralité des voies de la première industrialisation. La démonstration s’appuie sur la connaissance exceptionnellement fine des sites, des installations et des procédés à l’œuvre dans plusieurs régions telles que la Bourgogne, la Normandie, le nord-est de la France ou l’Amiénois.

Avec :

Une préface de Denis Woronoff et Gérard Emptoz

Un avant-propos de Stéphane Blond

Une postface de Liliane Hilaire-Pérez et François Jarrige.

Le soutien du laboratoire IDHE.S-Évry de l’université d’Évry Val d’Essonne, université Paris-Saclay.

Sommaire

Préface : Denis Woronoff et Gérard Emptoz

Avant-propos: Stéphane Blond

Un historien aux sources de l’énergie

Première partie

DYNAMISME DES ÉNERGIES CLASSIQUES: L’EAU ET LE BOIS

Seconde partie

PERSPECTIVES PARTICULIÈRES

  • Pouvoirs publics et choix énergétiques
  • Renouvellements techniques dans la première industrialisation
  • Énergies mécaniques: trajectoires régionales

Postface:Liliane Hilaire-Pérez et François Jarrige,

Serge Benoit et la pluralité des temporalités techniques .

Serge Benoit

Serge Benoit, ancien élève de l’ENS et maître de conférences à l’université d’Évry, est un des grands représentants de l’histoire des techniques en France.

Retour à la liste d'actualités