Daniel Bachet lauréat du Mot d’Or 2016

Professeur de sociologie à l’Université d’Evry et chercheur au Centre Pierre Naville, Daniel Bachet a été distingué le 17 mars 2016 Lauréat du Mot d’Or francophone 2016 des Auteurs pour la richesse terminologique de son ouvrage « Critique de la finance capitaliste. Pour un financement solidaire », par l’« Action pour promouvoir le français des affaires » sous le parrainage de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Le Jury a tenu à souligner la justesse des termes utilisés par l’auteur, citant notamment « un opérateur en salle de marché » (trader), « un fonds spéculatif » (hedge fund) et « le gouvernement d’entreprise » (corporate governance), sans oublier la création d’un néologisme qualifié d’heureux : « marchéiser », pour expliquer la titrisation.

L’Université d’Evry tient à adresser à Daniel BACHET ses plus sincères félicitations et à l’assurer de son profond respect pour la justesse sémantique dont il a fait montre à travers son ouvrage.

Résumé

Critique de la finance capitaliste. Pour un financement solidaire 
Daniel BACHET
Editions du Croquant, janvier 2016, 190 pages. 

Pour Daniel BACHET, le capitalisme déréglementé des années 1980-90 a progressivement relégué les sphères économiques, sociales et environnementales au rang d’auxiliaires du système financier. Selon lui, cette orientation est loin d’être la réponse appropriée aux besoins humains et sociaux.

Daniel BACHET nous explique comment la finance solidaire se propose de construire de nouvelles relations non lucratives entre les agents, les entreprises et les organisations associatives et publiques. La généralisation d’une autre finance suppose cependant de refonder les principales institutions de nos sociétés (banques, entreprises et marchés) afin que les valeurs et les pratiques de la solidarité et de la coopération soient mieux intégrées au sein de finalités institutionnelles renouvelées.

Retour à la liste d'actualités