Pause estivale : Message du Président aux étudiants et personnels

À l'occasion de la pause estivale de l'Université, le Président adresse un message à la communauté universitaire. 

Madame, Monsieur,
Chers collègues et étudiants,

À l’heure de refermer pour un temps la porte de notre cher établissement, à l’heure de retrouver nos paysages privés et nos autres passions ; à cette heure particulière où les voix ne résonnent plus dans les couloirs et les amphithéâtres, je tiens à vous remercier chacune et chacun très sincèrement, très simplement, très chaleureusement pour avoir été présents et solidaires afin qu’ensemble nous surmontions les obstacles nombreux qui se sont trouvés sur notre chemin.

Oh rien n’a été simple, vous le savez ; tout fut défi…, étudier, enseigner, chercher, administrer, gouverner... La visibilité était courte, les changements de bord fréquents et, dans ce flot agité, il fallait agir, réagir en gardant le cap que nous nous sommes fixé et qui est inscrit dans notre projet quinquennal.

Il y a chez nous une attente forte sur l’emploi, sur la transformation de l’établissement, sur le patrimoine afin que notre cadre de vie soit plus digne et à la hauteur des missions de service public que nous avons l’honneur d’assumer au nom de l’État.

Et il y a l’enthousiasme de la jeunesse, je sais, j’entends ses forces vives, ses impatiences ; et il y a encore des femmes et des hommes, jeunes et moins jeunes qui cherchent plus de sens dans leur travail, dans la relation au temps, à l’autre et qui veulent s’impliquer. Tout cela est heureux et nous travaillons et travaillerons pour être au rendez-vous de ces fortes attentes.

C’est ainsi et pourquoi malgré le vent et la tempête, nous avons tout fait, tout au long de cette année universitaire, pour dérouler nos projets conformément à nos engagements, pour approfondir nos partenariats dans et hors Saclay, car nous ne pouvons être seuls ; c'est ainsi que nous avons plaidé et plaidé encore pour se faire comprendre, pour assoir la confiance que nous méritons.

Alors, au moment où je vous écris, j’ai bon espoir que nous ayons été entendus, j’ai bon espoir que demain nous pourrons opérer d’une façon plus sereine, plus concentrée sur le long terme en étant moins bousculés par l’urgence. Cette confiance me vient de vous, de ce que nous sommes capables de faire et qui est notre fierté.

Je vous souhaite alors de bonnes vacances, je vous souhaite d’avoir la chance de pouvoir approcher, en complément du plaisir des retrouvailles, des lettres, des sciences et des arts - quels qu'ils soient -, les ouvrages de la nature, et de les aborder comme un livre ouvert sur le passé, le présent et le futur. Toutes les leçons y sont dès lors que l’on s’y penche attentivement et la première est bien notre communauté de vie avec la vie qui nous entoure.

Bien cordialement, 

Patrick CURMI,
Président de l'Université d'Évry

 

Retour à la liste d'actualités