Françoise Moulin Civil, Conseillère Sites et Établissements au MESRI invitée du Conseil d’Administration de l’Université d’Évry

Mardi 24 septembre 2019, Françoise Moulin Civil, Conseillère Sites et Établissements au Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est exprimée devant les élus du Conseil d’Administration de l’Université d’Évry.

Elle a pris le temps d’apporter son regard sur le chemin que nous avons parcouru et sa perception de notre trajectoire interne et au sein de l’Université Paris-Saclay.

Un ancrage territorial qui a prévalu dès la création de l’Université d’Évry

Françoise Moulin Civil a d’emblée souligné que le MESRI1 a un regard attentif sur l’Université d’Évry et son évolution constructive. Regard que Madame Moulin Civil partage et qui tire sa source de la genèse des universités nouvelles d’Île-de-France, nées pour désengorger celles de Paris intra-muros et pour répondre à la nécessité de structurer la continuité du service public sur les territoires d’Île-de-France. L’Université d’Évry rend ainsi un service apprécié des populations franciliennes tiré de cette histoire.

De plus et de façon remarquable, si l’on considère sa jeunesse relative, l’Université d’Évry a su développer une ambition scientifique reconnue au plan national et international en y articulant ses formations académiques de haut niveau tout en construisant des liens privilégiés avec le tissu économique afin de développer un volet conséquent de formations professionnalisantes donnant accès à l’emploi à bac +2, +3 ou +5.

Ces atouts font que l’Université d’Évry a une place originale dans l’Université Paris-Saclay, étant à la fois une université ouverte au territoire et aussi sur le monde par la qualité de ses recherches et de ses innovations.

Une politique d’accueil des étudiants de qualité

Madame Moulin Civil rappelle que l’Université d’Évry est réputée pour sa capacité à soigner l’accueil de ses étudiants, capable de tenir compte de leurs spécificités et mieux répondre à leur diversité. Ainsi, dans son intervention, Françoise Moulin-Civil a souligné la valeur des méthodes pédagogiques transformantes mises en œuvre dans nos murs et le focus que fait l’établissement sur les premières années à un moment critique de la vie étudiante, là où les difficultés se concentrent et sont multipliées par la grande taille des promotions. Elle a ainsi rappelé que lors de sa première visite évryenne, elle a eu l’opportunité de découvrir l’Émulateur et combien elle a été marquée et impressionnée par ce lieu hors université, à la fois espace physique et pédagogique et dont le succès est attesté par l’envie que les étudiants manifestent pour s’y rendre et progresser grâce aux méthodes et ateliers mis en œuvre et par l’esprit qui y règne favorisant la socialisation.

Une Université qui brille grâce à de nombreuses pépites

L’ambition de l’Université d’Évry trouve sa légitimité de la production de ses laboratoires de notoriété nationale et internationale qui brillent notamment grâce à la proximité avec Genopole qui représente un atout indéniable. Les avancées accomplies en recherche sur les génomes se traduisant aujourd’hui par des applications dans l’industrie et la médecine au service de la société.

Madame Moulin Civil fait aussi état de l’apport de l’Université d’Évry dans le domaine des Mathématiques Appliquées dont la qualité est plébiscitée, son positionnement en force dans cette discipline se révélant être complémentaire des recherches en mathématiques théoriques développées de longue date à l’Université Paris-Sud.

Un autre fleuron dessine également les contours de l’Université d’Évry sur les champs des Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication, un périmètre actuel et à fort impact sociétal qui permet à Évry d’apporter des forces complémentaires au plateau de Saclay. La recherche en robotique, autour des véhicules autonomes, terrestres ou des drones, recherche en réalité virtuelle et augmentée, recherche sur l’usine du futur, caractérisent également l’institution évryenne.

À ces quatre domaines qui ne sont pas exhaustifs, Françoise Moulin Civil souligne les recherches de qualité et très visibles de l’Université d’Évry dans le domaine des Humanités et des Sciences Sociales. L’Université d’Évry a aussi comme caractéristique d’être très investie dans l’open science, et le transfert des savoirs à la société, ce qui participe de la cohésion sociale et sociétale.

L’intégration progressive dans l’Université Paris-Saclay

C’est forte de tous ces atouts que l’Université d’Évry s’intègre dans l’Université Paris-Saclay avec dès le 1er janvier 2020 la qualité d’Université membre-associée, en partageant l’intégralité du Doctorat, plus de 80% de ses Masters, et progressivement son offre de premier cycle.

Françoise Moulin Civil a rappelé l’enjeu national et international que constitue l’Université Paris-Saclay, dont la trajectoire est observée depuis le plus haut sommet de l’État. La construction de cet ensemble est une chance pour le sud francilien, il s’agit d’un vrai projet coopératif dont le bénéfice sera partagé par tous les établissements qui la co-construisent. Dans la dynamique saclaysienne, la coopération est à l’opposé même de la compétition, il s’agit de construire plus ensemble, en associant toutes les forces. Le travail actuel de remontée des besoins que pourrait couvrir le CPER2 2021-2027 est coordonné au niveau de l’Université Paris-Saclay, il est un laboratoire d’expérience concret en matière d’expérimentation et de coopération.

La coopération se travaille, et se travaille ici dans la confiance. Elle s’appuie sur une administration forte, aux premières loges pour faire vivre la collaboration entre les établissements avec une méthodologie éprouvée d’élaboration en groupes de travail ad hoc.

Il ne faut pas oublier que la force et le succès de Saclay sont pleinement conditionnés à la réussite de chacun et de tous les établissements qui la compose, en tirant parti de la trajectoire que chaque établissement se dessine dans un esprit de complémentarité et de coopération. C’est la condition sine qua non de la réussite à venir de l’Université Paris-Saclay.

Retour à la liste d'actualités