Retour sur les Journées Amadou Hampâté Bâ

L’Université d’Évry a organisé quatre journées culturelles et scientifiques en hommage à Amadou Hampâté Bâ, cet écrivain malien, grand spécialiste de la culture et des traditions africaines. L’événement s’est déroulé du 19 au 22 octobre 2021 et s’inscrit dans la démarche collectivement portée de Ville Apprenante de l’Unesco.

Cet événement, qui s'est déroulé sur plusieurs jours, a permis de mettre en lumière les grandes thématiques du travail d'Amadou Hampâté Bâ dont la culture et les traditions africaines.

L'événement a commencé avec une animation musicale proposée par Baben Sissoko, joueur de Kora, cet instrument de musique à cordes originaire du Mali,  proposé en ouverture du vernissage de « l’itinéraire circulaire du sage de Bandiagara, de l’ombre des baobabs à l’Unesco ». Cette exposition réalisée, par les étudiants de l’université avec l’aide de leurs enseignants, retraçe l’histoire de ce géant des mémoires.

A l'honneur aussi le théâtre avec une pièce « le fabuleux destin de Amadou H. Bâ »écrite par le journaliste Bernard Magnier et mise en scène par Hassane Kassi Kouyaté qui raconte la vie, l’histoire et les œuvres de l’écrivain. Et sans oublier, la tradition orale africaine la conteuse Rebecca Kompaore qui nous a régalée des contes de FAHBA issus des œuvres de l'écrivain.

La suite des festivités était aussi réjouissantes avec une table ronde où il a été question « des peuples francophones d'ici et d'ailleurs »avec la participation du célèbre écrivain Guinéen Tierno Monénembo, prix Renaudot en 2008 pour son livre « Le roi de Kahel » qui évoque l'histoire coloniale. Pour clôturer cette semaine, un temps fort scientifique, un colloque interdisciplinaire traitant « des enjeux et défis contemporains du développement en Afrique »afin d’aborder des grandes thématiques de son travail pluridisciplinaires sous l’éclairage des données actuelles en sciences humaines, sociales et des sciences naturelles.

Un défi de taille : la mémoire d'un peuple

Cheikh Anta Diop à qui l’Université a rendu hommage en 2018  et Amadou Hampâté Bâ ont consacré leur vie à ce grand défi, auquel l’Afrique est confrontée, celui de la mémoire !  L’Université d’Évry est fière d’avoir pu contribuer à faire se rencontrer pour la première fois,  le fils de Cheikh  Anta Diop, le professeur Cheik Mbacké Diop et la fille de Amadou Hampâté Bâ. Cette dernière a eu le mot de la fin suivant :

 

Mon père disait que son cœur est trop petit pour faire la moindre place à la haine qui détruit. C’est l’amour qui présidait à tous les actes qu’il posait, à toutes les pensées qu’il développait. Hampâté Bâ disait aimer la France ! [...] L’abus, les excès, la cruauté ou la bêtise ne sont pas l’apanage d’un peuple et il faut donc éviter de frapper toute une communauté, en rendant ses membres responsables des maux que d’autres ont commis dans le passé.

Au total près de 600 personnes ont pu assister à cet hommage qui s’est déroulé en présentiel et avec le soutien de la fille cadette du patriarche et présidente de sa fondation Roukiatou Hampâté Bâ que nous remercions chaleureusement.

Si vous avez manqué cet événement, voici le live de la table ronde et celui du colloque scientifique.

Retour à la liste d'actualités